Signature d’une convention de revitalisation du centre-bourg et de développement du territoire avec Saint-Yrieix

Annabelle Viollet, directrice régionale adjointe Nouvelle-Aquitaine de la Caisse des Dépôts, directrice de la délégation de Limoges, a signé le 13 février la convention pour l’opération de revitalisation du centre-bourg du Pays de Saint-Yrieix, en présence notamment de M. Boisserie, député-maire de la ville de Saint-Yrieix et président de la communauté de communes du Pays de Saint-Yrieix, de M. Leblois, président du Conseil département de la Haute-Vienne, et de M. Le Méhauté, préfet de la Haute-Vienne.

Le dossier présenté par la Communauté de communes du pays de Saint-Yrieix et la ville de Saint-Yrieix a été retenu fin 2014 par le jury national de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « centre-bourg ». Suite à cette labellisation, une étude pré-opérationnelle a permis de caractériser les dynamiques du territoire et de produire un véritable diagnostic de cadre de vie et du bâti pour l’ensemble des centres-bourgs du territoire intercommunal.

Sur cette base, un projet de territoire a été construit autours d’actions relevant de différents domaines dont le principal est celui de l’habitat, mais également la mobilité, les espaces publics et l’économie.

Dans le cadre du partenariat national avec l’agence nationale de l’Habitat, la Caisse des Dépôts est partenaire de ce projet et va contribuer financièrement au suivi et à l’animation de l’opération d’amélioration de l’habitat à hauteur de 60 000 € entre 2017 et 2020.

Il s’agit ici de la première convention signée pour la délégation de Limoges dans le cadre de cet AMI. Elle a pour objectif la réhabilitation ou l’adaptation de près de 300 logements qu’il s’agisse de lutte contre l’habitat indigne, contre la précarité énergétique ou l’adaptation à la perte d’autonomie.

La SELI, Société d’équipement du Limousin, SEM d’aménagement du territoire dont la Caisse des Dépôts est actionnaire, a par ailleurs été retenue par la collectivité pour assurer la mission de suivi l’animation de l’OPAH, tirant ainsi partie de son expérience en la matière sur le centre-ville de Limoges.