Prêts sur fonds d’épargne
L’épargne de tous au service de l’intérêt général

Pose de la première pierre du nouvel hôpital Nord Deux-Sèvres

Ségolène Royal, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, a participé à la pose de la première pierre du futur hôpital « Nord Deux-Sèvres » qui ouvrira en 2018, financé en partie grâce à un prêt sur fonds d’épargne de la Caisse des Dépôts, acteur majeur des transitions territoriale et démographique.

Un investissement très important
La construction du centre hospitalier Nord Deux-Sèvres représente un investissement global d’un montant total de 90,128 M€. Subventionné par l’Etat à hauteur de 21 M€, par la Région Poitou-Charentes à hauteur de 12 M€ et par les collectivités territoriales pour un montant de 1,5 M€, le projet est financé par un prêt sur fonds d’épargne de la Caisse des Dépôts à hauteur de 27,2 M€ et par un prêt d’un montant équivalent de la Banque Postale. Il est également autofinancé à hauteur d’environ 1 M€. Le prêt de la Caisse des Dépôts s’inscrit dans le cadre de l’enveloppe de 20 Md€ de prêts sur fonds d’épargne qu’elle met à disposition du secteur public local pour le financement de projets structurants pour le territoire.

Un investissement structurant pour le territoire
Dans le contexte régional de démographie médicale fragile, la construction du nouvel hôpital est un élément essentiel de l’attractivité sur le territoire pour les professionnels de santé, tant hospitaliers que de premier recours (médicaux et paramédicaux).

L’objectif de ce nouveau centre hospitalier de 297 lits et places dont la mise en service est prévue au premier trimestre 2018 est d’offrir un « futur ensemble » pour la population du nord du département des Deux-Sèvres, qui va permettre de consolider l’offre médicale en renforçant les liens ville-hôpital, mais aussi la coordination de l’ensemble des acteurs de la prise en charge des patients. Ce nouveau centre hospitalier permettra en outre de pérenniser l’offre de soins au service des 175 000 habitants du territoire.

Le CHNDS est issu de la fusion de trois hôpitaux préexistants de Bressuire, Parthenay et Thouars.
Il est le cinquième producteur de soins de la région Poitou-Charentes, et le seul établissement de santé au nord du département des Deux-Sèvres. Il s’agit du premier employeur du Nord Deux-Sèvres et du sixième au niveau du département, avec 1 840 personnes employés dont 127 médecins.

Un investissement respectueux de l’environnement
Implanté dans un parc de 21 hectares, le nouvel hôpital de 27 000 m², s’intégrera pleinement dans son environnement.
La faune et la flore seront préservées, et des mesures compensatoires environnementales seront mises en place, comme des plantations par exemple. Le bâtiment répondra aux exigences de haute qualité environnementale (HQE), notamment par la gestion des énergies (chaudières biomasse, terrasses végétalisées, pare-soleil).