Prêts sur fonds d’épargne
L’épargne de tous au service de l’intérêt général

Maintenir un parc social de qualité

Si l’augmentation quantitative de logements s’impose comme une priorité, la crise a également révélé l’ampleur de l’effort qualitatif à produire pour maintenir l’attractivité du parc ancien et lutter contre la vacance et la précarité énergétique des habitants.

Maintenir l’attractivité du parc ancien

Cette exigence se traduit par des interventions de nature et d’ampleur très variées. Elles peuvent concerner des travaux ponctuels (réparations, travaux d’accessibilité notamment pour adapter les logements au vieillissement de la population et créer de vraies alternatives de maintien à domicile), des travaux d’amélioration de la vie quotidienne des habitants (sécurisation, création de locaux collectifs ou de places de parking…), ou des renouvellements de composants. L’offre de prêt de la Caisse des Dépôts couvre l’ensemble de ces besoins avec des prêts dédiés dont les durées sont adaptées à l’importance des travaux que vous projetez.

Engager des restructurations lourdes

Pour les opérations de réhabilitation de grande envergure qui représentent un prix de revient significatif (restructuration des logements, changement d’usage, travaux parasismiques ou de prévention des risques naturels), la Caisse des Dépôts propose un prêt dont la durée peut être étendue jusqu’à 35 ans. En favorisant financièrement la restructuration du bâtiment, il peut constituer dans certains cas une alternative à la démolition, dont l’empreinte écologique est beaucoup plus lourde et les conséquences plus importantes pour les habitants.

Financer la rénovation thermique du parc

L’éco-prêt logement social vous permet de financer au meilleur coût la rénovation thermique du parc ancien et de réduire ainsi la précarité énergétique des habitants.

Une implication forte de la Caisse des Dépôts dans le programme national de rénovation urbaine
Avec une offre de prêts dédiée à la politique de la ville, la Caisse des Dépôts est mobilisée pour accompagner la seconde vague d’opérations de rénovation urbaine. Outre les équipements nécessaires aux quartiers, elle finance principalement des opérations d’amélioration des conditions d’habitat : reconstruction pour cause de vétusté, développement d’une nouvelle offre de logements ou encore amélioration du patrimoine existant. Près de 40 0000 logements sociaux ont déjà pu bénéficier de ces financements.