Prêts sur fonds d’épargne
L’épargne de tous au service de l’intérêt général

La Caisse des Dépôts s’engage pour la transition écologique et énergétique dans la Marne

La Caisse des Dépôts entre au capital de 2 sociétés d’économie mixte en faveur du développement des énergies renouvelables dans la Marne.

La société champenoise d’énergie, un investisseur dans la production d’énergies renouvelables sur le territoire de Châlons-en-Champagne

La ville de Châlons-en-Champagne (26 %), l’Agglomération de Châlons-en-Champagne (26 %), la Caisse des Dépôts (16 %), la société Quadran (16 %) et la SEMCHA (16 %) ont uni leur force pour créer le 14 décembre, la « société champenoise d’énergie » (SCE), société d’économie mixte (SEM) au capital d’1,5 M€, qui investira dans les énergies renouvelables (ENR) sur le territoire de l’Agglomération de Châlons-en-Champagne, pour un investissement à terme de l’ordre de 80 M€.

La création de la SCE répond à la volonté de la collectivité de redynamiser Châlons-en-Champagne, frappée par les conséquences des réformes territoriales (perte du statut de capitale régionale) et militaires (dissolution d’un régiment). Dans le cadre du contrat de redynamisation des sites de défense, (CRSD), la ville et l’agglomération de Châlons-en-Champagne ont identifié parmi les 4 axes prioritaires de développement du territoire, l’émergence de filières de croissance, et en particulier le développement des ENR.

Le souhait de la collectivité de développer les ENR répond à plusieurs considérations : l’existence d’un potentiel local important de production d’ENR ; un intérêt à développer des projets participant à la transition énergétique locale et nationale, à la mise en œuvre des objectifs nationaux définis dans le cadre de la COP21, à l’amélioration du bilan carbone du territoire et à son autonomie énergétique ; une opportunité de redynamisation dans le cadre de la reconversion du territoire et de la recherche de nouveaux projets d’investissement productif à forte dimension locale ; la création d’emplois.

Dans ce contexte, la Caisse des Dépôts entend accompagner la collectivité dans sa stratégie de redynamisation : cofinancement d’une étude pour la redynamisation du centre-ville et mise en place d’un démonstrateur, mise en place d’une plateforme « ville rénovée de demain » mais aussi la création d’une SEM « Champenoise d’Energie » en matière de TEE. De même, 2 autres opérateurs ont souhaité accompagné cette démarche : la SEMCHA (Sem patrimoniale et d’aménagement de Châlons), dans une logique de diversification de son activité ; et Quadran, opérateur industriel reconnu en matière d’ENR et partenaire de la Caisse des Dépôts.

D’ores et déjà, un projet éolien de 6 MW et 2 projets photovoltaïques (un au sol, un en toiture) sont prêts à être investis par la Société Champenoise d’Energie.

La SEM « Vitry Energies » portera le réseau de chaleur de Vitry-le-François qui alimente les logements sociaux et les équipements publics de la ville

Propriété du bailleur social Vitry Habitat, filiale du Foyer Rémois, le réseau de chaleur et la chaufferie biomasse qui alimentent les logements sociaux des quartiers de la Ville de Vitry-le-François, ainsi qu’une grande partie des établissements publics, nécessitent rapidement de lourds investissements.

Le bailleur social (en procédure CGLLS) et la collectivité n’ayant pas les moyens et la volonté de porter seuls la construction d’une nouvelle cogénération biomasse mais souhaitant conserver le contrôle sur la politique tarifaire, ont sollicité la Caisse des Dépôts pour les appuyer dans la création d’une SEM. La transformation du quartier du « Hamois », dans le cadre du nouveau programme national de rénovation urbaine (NPNRU) va conduire à des démolitions et à une baisse des puissances souscrites par Vitry Habitat, ce qui implique une réorientation de la politique d’abonnement du réseau de chaleur, en raccordant de nouveaux abonnés au réseau.

La SEM Vitry Energies, créée le 14 décembre, est détenue à 51 % par les collectivités vitryates, 19 % par la Caisse des Dépôts, 25 % par les structures du Foyer Rémois et 5 % par la Caisse d’Epargne.

La SEM a vocation à acquérir, développer et exploiter le réseau de chaleur et les équipements de production d’énergie, en particulier une cogénération biomasse de 15 M€. Dans un premier temps, la SEM réalisera les études d’opportunité et de conception du projet, avant qu’elle ne soit recapitalisée afin d’acquérir le réseau de chaleur actuel et le mettre à niveau, mais aussi d’investir dans la cogénération biomasse.

Cette action s’inscrit dans le programme ambitieux de la collectivité et de son maire, Jean-Pierre Bouquet, président des éco-maires, en matière de transition écologique et énergétique. En effet, cette opération fait partie des 33 actions du « système énergétique décentralisé » de la Communauté de Communes Vitry, Champagne et Der, labellisée territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV).