Inauguration de la plus grande chaufferie à bois de la métropole bordelaise

Lundi 14 décembre a été inaugurée la plus importante chaufferie biomasse de l’agglomération bordelaise, alimentant en chaleur et eau chaude conjointement les hôpitaux Charles Perrens et du CHU de Bordeaux.

En présence de nombreux décideurs et acteurs locaux, Mme Michèle Delaunay, députée de Gironde, ancien Ministre, a souligné que cette réalisation (en fonction depuis 15 jours) était doublement symbolique, à savoir qu’aux lendemains de l’accord historique de la COP 21, cette réalisation donnait à voir concrètement ce que représentait le potentiel de développement des « investissements verts » sur les territoires et que cette chaufferie du XXIème siècle s’implantait en milieu très urbain, face à la maternité du CHU de Bordeaux.

Cet équipement doit permettre de couvrir plus de 80% des besoins en énergie renouvelable et réduire les émissions de CO2 de 10 700 tonnes/an. Dalkia, filiale EDF, est chargée de la conception, de la réalisation, de l’exploitation et de la maintenance de cette nouvelle chaufferie. Un réseau de canalisation d’un kilomètre va relier l’ensemble pour acheminer la chaleur depuis l’entrée du site Charles-Perrens vers le CHU Pellegrin. La chaufferie abritera deux chaudières à biomasse d’une capacité de 3,75 et 5,75 MW, ainsi qu’une chaudière gaz de secours (4,5 MW). Elle devrait consommer 18 000 tonnes de bois par an et couvrir plus de 80% des besoins en eau chaude et chauffage des deux hôpitaux. Ce qui représente une économie de 180 000 € par an, soit près de 5% du budget des deux établissements. Le contrat de 10 ans comprend 8,5 millions de travaux pour une production assurée de 50 GWh par an.

Un prêt "croissance verte"

Ce projet de 10,6 M€, subventionné par l’ADEME à hauteur de 2,5 M€, a bénéficié d’un prêt "croissance verte" (prêt le plus bonifié de la gamme, taux du livret A + 0,75%) de 3,8 M€ sur une durée de 30 ans.

La direction régionale Aquitaine de la Caisse des Dépôts s’est appuyée sur l’expertise croisée de son expert interrégional Energie et de son équipe prêteur pour financer ce projet. Ce prêt est également le premier prêt croissance verte signé en Aquitaine début 2015.