Prêts

Conjoncture économique et financière du 2e trimestre 2018

La conjoncture internationale demeure plutôt bien orientée, même si le ralentissement attendu s’est bien matérialisé au 1er trimestre, de manière plus ou moins prononcée selon les zones géographiques.

Le ralentissement sur le 1er trimestre 2018 a été plus marqué au Royaume-Uni où les incertitudes autour du Brexit continuent de peser ; plus modéré en zone euro et en France, avec une croissance certes en repli par rapport au pic enregistré fin 2017, mais qui reste supérieure à son potentiel ; et très relatif aux États-Unis, où le soutien budgétaire et fiscal permet de prolonger le cycle de croissance, nonobstant le risque protectionniste qui constitue, bien sûr, un facteur d’attention, non seulement aux États-Unis mais aussi à l’échelle mondiale.

Dans la sphère émergente, les inquiétudes se renforcent sur le plan financier au vu des turbulences sur les marchés (baisse des bourses, dépréciation des taux de change face au dollar et augmentation des spreads souverains).

Lire Conjoncture n°76